Les ateliers d’écriture pour personnes réfugiées, que l’association Le Monde en têtes mène avec Kodiko à l’Institut du monde arabe, fonctionnent sur le principe du binôme. Une personne réfugiée travaille avec une personne bénévole francophone à partir de consignes d'écriture : décrire un héros, un objet ou encore un parfum. Chacune a un temps long pour écrire. Mais chacune peut s’appuyer sur l’autre pour trouver les mots qui expriment le mieux ce qu’elle souhaite dire. Elles collaborent ainsi à mettre en mots ce qu'elles sont.

Le projet associe les compétences de l'association Kodiko qui accompagne les personnes réfugiées dans leur parcours professionnel et celles de l'association Le Monde en têtes qui, à travers un travail sur les mots s'appuyant sur la force de l'imaginaire, permet aux participants de trouver ceux qui définissent le mieux leurs aspirations. Ces deux structures ont l'intime conviction que l'action doit être structurée sur le principe d'un binôme, personne réfugiée / personne accompagnante et que la langue est déterminante pour devenir un être agissant d'atant plus quand celle-ci est nouvelle.

Les deux parties écrivent et bénéficient du savoir de chacune. L'accompagnant, même s'il est acquis à la nécessité d'accomapagner la personne réfugiée, ressort transformé de son expérience. La personne réfugiée est immergée dans la vie de sa nouvelle société.

Les exercices des ateliers d'écriture sont pensés de façon ludique car prendre du plaisir, s'amuser à trouver les mots laissent une empreinte durable. Mais s'amuser ne veut pas dire ne pas être sérieux. Ces ateliers sont très exigeants pour chaque participant qu'il soit une personne réfugiée ou un bénévole. Ces ateliers n'ont pas pour objectif d'enseigner l'orthographe ou la grammaire (ceci est dispensé pendant les cours de FLE - l'autre pan du projet). Les consignes d'écriture ont vocation à mettre en mot les imaginaires et la rencontre des imaginaires.

 

Les ateliers d'écriture réunissent entre 20 et 30 participants, pour moitié des réfugiés et pour l'autre des bénévoles. Ils ont lieu le samedi matin pendant 3 heures à l'Institut du Monde Arabe qui donne libre accès à sa programmation. Ils sont précédés d'un accueil avec un petit-déjeuner de bienvenue.

Les ateliers sont menés par Céline Curiol, une écrivaine choisie pour sa capacité à accompagner en douceur les participants dans leur imaginaire enrichi par une nouvelle langue. Il s'agit d'un travail personnel et collectif, notamment lors de la lecture à haute voix des textes produits, créatif, un travail sur la culture et le mot, mené de façon ludique. L'exercice du portrait reste central car il est l'un des meilleurs exercices pour créer du lien.

Les textes produits pendant les ateliers donnent lieu à la publication d'un livret à une centaine d'exemplaires. Une mise en lecture sur une scène ouverte au public a lieu avec les textes produits par les bénéficiaires pendant les ateliers. Elle est signée par Sophie Knittl, metteuse en scène.La lecture dure en 20 et 30 minutes et rassemble personnes réfugiées et accompagnants. Elle se tient un dimanche après-midi sur une des scènes de l'Institut du Monde Arabe.

 

Il s'agit de la 3ème édition de ces ateliers.

Pour suivre l'atelier, rendez-vous sur sa page Facebook, Instagram ou sur youtube

MISE EN LECTURE DES TEXTES DE L'ATELIER

Publié le 4 mai 2020

La restitution des productions écrites de l'atelier d'écriture animé par Céline Curiol n'a pas pu avoir lieu comme prévue. Alors qu'elle devait se dérouler le 27 mars dernier à l'Institut du Monde Arabe avec la lecture des textes par les participants eux-mêmes, l'association Le Monde en têtes a finalement mis en lecture certains textes sous format audio avec la comédienne Sophie Knittl-Ottinger. A découvrir ci-dessous.

 

Textes de Halim Zidhane et Dieneba Diallo, écrits lors des ateliers d'écriture pour personnes réfugiées menés par Le Monde En Têtes, en association avec Kodiko, et animés par l'écrivaine Céline Curiol. Une production de la compagnie Petit Théâtre Français, en collaboration avec Le Monde En Têtes.