Un atelier de couture où personnes vulnérables, issues de la précarité et habitants du quartier se côtoient pour trouver une respiration, apprendre un savoir-faire, réaliser une œuvre commune. La mixité, l’exigence et la bienveillance sont les trois piliers de cette action.

L'atelier de couture a lieu deux fois par semaine. Une attention importante est portée sur la qualité pour la réalisation de l'œuvre et la qualité de relations entre les personnes de profils très variés qui apprennent à se découvrir respectueusement dans le temps en travaillant ensemble. C'est une recherche de liens authentiques pour faire vivre un lieu où les personnes se sentent accueillies, libres de tout jugement et désirent partager le meilleur d'elles même une fois qu'il est prêt à se révéler.

Sur la vingtaine de participantes chaque semaine, ce sont pour moitié des personnes en situation d'exclusion sociale ( réfugiés en hébergement précaire, femmes en sortie de rue, femmes isolées par le handicap), de l'autre des personnes bien intégrées socialement, toutes désireuses d'apprendre la couture.

A l'échelle d'une petite ville comme Saint-Germain-en-Laye, les écarts sociaux entre les uns et les autres peuvent se ressentir très fortement. Tous se mettre à la même école permet de se situer sur un pied d'égalité dans l'apprentissage où l'entraide et le lien sont plus naturels. Ils ne dépendent plus d'arguments extérieurs et sociaux, mais de capacités personnelles et d'affinités. La joie du spectacle en fin d'année est un moment fédérateur très fort qui permet de faire voler les dernières réticences en éclat! Ce sont des personnes qui se rencontrent, non plus des catégories de personnes.

La saison se terminera par un défilé haute-couture en proposant une ligne conçue par les participantes et la couturière professionnelle qui les accomapagne : Marie-Antoinette de Vulpillières. Les modalités sont en cours d'élaboration.